Depuis quelques années, le mentorat se démocratise et est de plus en plus pratiqué dans tous les secteurs de la société. Que ce soit pour aider la création d’entreprise, pour favoriser le développement professionnel ou simplement pour le bien-être au travail, les individus et organisations à y avoir recours sont de plus en plus nombreux.

 

Un booster pour la création d’entreprise

Dans le domaine du mentorat entrepreneurial, la France compte aujourd’hui près de 2000 entrepreneurs mentorés, et les entreprises appartenant à ces entrepreneurs accompagnés affichent un taux de pérennité de 3 ans supérieur à 85%.

 

Un bénéfice pour les entreprises

Le mentorat en entreprise est un dispositif qui, en plus d’accompagner personnellement les individus, contribue à augmenter la productivité de l’entreprise. Ainsi, 71% des dirigeants d’entreprises pratiquant le mentorat au sein de leurs sociétés affirment avoir amélioré leurs performances, selon un article des Echos. De plus, les entreprises mettant en place du mentorat en faveur de leurs salariés affichent en moyenne une croissance de 25%, selon une étude d’IME France. Au-delà des résultats de l’entreprise, le mentorat agit sur l’insertion et la confiance en soi du collaborateur. Pour 82% des mentors, le mentorat renforce leur sentiment d’utilité, tandis que pour 72% il développe leur sensibilité aux valeurs de solidarité, d’après Article 1.

Un levier pour les jeunes

Le mentorat constitue également une forte source de création d’emplois, notamment chez les jeunes, puisque, toujours d’après Article 1, on observe un taux d’emplois de 86,7 % sur les différentes cohortes de mentorés. Il redonne également un souffle à l’égalité des chances, puisque, par exemple, le taux d’accès aux Classes préparatoires aux grandes écoles parmi les étudiants mentorés est de 70,3%.

 

 

Un lien durable

Enfin, le mentorat repose sur une relation pérenne, bénéfique et efficace sur une longue durée. En effet, d’après une étude de Réseau mentorat France, 70% des mentorés ont gardé un contact avec leur mentor après la fin du programme et 75% des mentorés seraient prêts à devenir eux-mêmes mentors.
Des chiffres prometteurs qui en disent long sur les bienfaits du mentorat et la nécessité de le développer dans les entreprises et organisations françaises.